Voeux du maire à la population

Voeux du maire à la population

Discours de Jean-Sébastien Vialatte, député du Var et maire de Six-Fours lors de la cérémonie des vœux à la population vendredi 6 janvier 2017 à Malraux.

Mesdames, Messieurs les élus,

Mesdames, Messieurs les représentants des autorités militaires, civiles et religieuses,

Mesdames, Messieurs les présidents d’associations,

Chers Enfants,

Madame, Mademoiselle, Monsieur,
Avant de commencer, permettez-moi de vous dire l’émotion qui est la mienne au moment où je m’adresse à vous et que je vois dans l’assemblée tous ces visages amis sans lesquels rien n’aurait été possible !

Parce que c’est grâce à vous, Mesdames et Messieurs, grâce à la confiance que vous me renouvelez scrutin après scrutin que nous avons pu embellir et développer cette ville tout en préservant le cadre de vie à tel point qu’aujourd’hui partout où l’on évoque notre commune, on entend « Ah oui, Six-Fours, la ville où il fait bon vivre. » !

Mesdames et Messieurs, je ne vous remercierai jamais assez pour ce lien que nous avons tissé au fil des ans et qui est le socle de notre réussite.

Parce que nous nous connaissons bien, vous savez que je n’ai pas un goût prononcé pour la nostalgie ; pour autant, l’exercice des vœux exige de regarder en arrière et de considérer attentivement le chemin qu’ensemble nous avons parcouru.

Lorsque vous m’avez élu maire en 1995, je vous proposais une ville, non pas monochrome comme certains obscurantistes la voudraient aujourd’hui, mais une ville en vert et bleu pour prendre en compte la qualité environnementale de notre territoire.

Il ne s’agissait pas simplement d’un slogan, d’une quelconque promesse électorale, mais bel et bien d’un engagement que nous avons tenu dans la durée.

S’il était encore besoin de vous en convaincre, montez à la Collégiale et regardez le paysage qui s’offre à vous du massif du Cap Sicié à l’archipel des Embiez, ce panorama à couper le souffle démontre toute la richesse de notre patrimoine.

Six-Fours en vert et bleu a vu dans son cœur de ville la réalisation de nombreux équipements publics la halle du Verger dans laquelle nous nous trouvons, et qui dans quelques semaines va bénéficier d’un parvis embelli et végétalisé, la restructuration du collège Reynier, ou encore la création du cinéma « Six n’étoiles » qui a accueilli, il y a quelques jours, son
500 000 ème spectateur !

Son 500 000 ème spectateur en à peine deux ans grâce à la programmation de qualité et à la politique tarifaire des exploitants dont je salue la présence parmi nous.

500 000 spectateurs, c’est-à-dire 500 000 personnes qui, grâce à notre projet, sont venues dans le centre ville comme autant de clients potentiels pour le commerce de proximité.

En 2017, nous allons poursuivre les études nécessaires quant à la construction d’une salle supplémentaire de cinéma afin d’en pérenniser le développement.

Notre engagement a été sans failles en faveur du centre-ville, la place des Poilus n’était qu’un espace vert inutilisé, nous l’avons transformée en une vraie place, c’est-à-dire un lieu de vie tel que les anciens les créaient, et elle accueille désormais les manifestations organisées par la commune, comme la fête de la tomate ou par les associations, comme la succulente soupe au pistou de l’amicale des Rapatriés, n’est pas ma chère Christiane, ou le loto du comité des fêtes pour n’en citer que quelques-unes.

La place du docteur Jules DECUGIS n’était qu’un terrain vague, nous y avons réalisé des logements ainsi que des places de stationnement et sur cette place sont à présent organisés des évènements comme les jeux pour les enfants lors des fêtes de fin d’année ou encore, en 2016, le cinquantenaire du Raioulet.

L’espace devant la mairie n’était qu’un inesthétique parking, nous avons réalisé l’esplanade de la Libération qui permet maintenant de recevoir les belles illuminations de Noël tant appréciées par petits et grands.

Je pourrais encore évoquer d’autres opérations comme le parc Jean ROBERT ou le square Frédéric MISTRAL qui chaque soir accueille tant d’enfants à la sortie des classes ou encore, en 2016, les aménagements du chemin Grand Chrestian.

« Six-Fours la ville où il fait bon vivre » ce n’est pas simplement une formule, c’est un engagement et des réalisations qui chaque jour participent au bien-vivre ensemble.

Cette ville verte et bleue s’est aussi concrétisée dans les quartiers en accompagnant un développement harmonieux, grâce notamment à des documents d’urbanismes, comme le PLU qui encourage un développement maîtrisé de notre commune, qui préserve les éléments de notre patrimoine comme nos hameaux, qui favorise la réalisation d’équipements de qualité qu’il serait bien long d’énumérer.

Permettez-moi de m’attarder quelques instants sur une réalisation qui m’est chère, vous le savez, la Maison du Cygne.

Après avoir sauvé cette bâtisse de la ruine, non comme un simple bâtiment mais comme un élément patrimonial de Six-Fours, nous y avons adjoint un jardin qui ne cesse de s’agrandir, de s’embellir.

Ainsi, les travaux d’extension et d’aménagements paysagers de la Maison du Cygne réalisés en 2016 s’inscrivent dans le projet municipal de créer un parcours initiatique destiné à tous et au sein duquel dialoguent l’art et le jardin. Cette déambulation piétonne qui prend naissance au Centre d’art de la Maison du Cygne se poursuivra par la requalification du chemin piéton de la Coudoulière, traversera le Parc Méditerranée rénové pour finir sur la pointe du Cap Nègre dans les salles d’exposition de l’ancienne batterie militaire.

Après l’extension des jardins de la Maison du Cygne pour lesquels la commune postule en vue de l’obtention du label « Jardin Remarquable », nous allons poursuivre avec la réfection de l’avenue et du chemin de la Coudouliere.

J’ai le plaisir de vous annoncer ce soir que le jury régional du label « villes et villages fleuris » en Provence Alpes Côte d’Azur a décerné à Six-Fours le « prix spécial régional pour le jardin de la Maison du Cygne »

Je vous le disais, une ville verte !

Une ville bleue aussi avec la reconquête, au fil des ans, de notre littoral pour rendre à notre commune son statut de station balnéaire.

Depuis plus de 20 ans, nous avons pu réaliser de nombreux projets: le réaménagement de la promenade Charles de Gaulle et l’embellissement des plages de Bonnegrâce, la requalification, en partenariat avec le Département à travers le syndicat mixte Port Toulon Provence, du port du Brusc avec une capitainerie plus fonctionnelle et tant d’autres mesures qu’il faudrait énumérer dans un catalogue à la Prévert comme la construction de la base nautique Lois COUDERC ou encore la sauvegarde de la Lagune du Brusc.
Sans oublier, le port de la Coudoulière qui au fil des ans a vu la réfection du musoir à l’entrée du port, la création de locaux pour la Capitainerie, la mise en place de sanitaires fonctionnels et en 2016 l’ouverture de la Maison de la Mer avec des locaux mis à disposition des associations de plaisanciers ou encore la salle polyvalente et sa terrasse au magnifique panorama.

Cette action en faveur de notre littoral peut s’inscrire dans la durée, grâce à votre soutien, et il permet aujourd’hui que toutes nos plages soient labellisées « pavillon bleu » comme nos ports ont le label « port propre ».

Une ville verte, une ville bleue, c’est aussi une ville propre et je veux saluer le travail réalisé quotidiennement par le service environnement que ce soit par le pôle propreté ou par les espaces verts, sans oublier le dévouement des gardes nature ou des bénévoles du comité communal des feux de forêts.

Mesdames et Messieurs, ici-même, l’an dernier en m’adressant à vous, j’étais encore abasourdi par les attentats de Paris qui ont fait 130 morts, qui eux-mêmes, faisaient suite à l’attaque contre Charlie Hebdo, et je partageais votre émotion tout autant que votre indignation.

Hélas, mes chers amis, le pire n’est jamais certain et cette triste liste est encore venue s’allonger après l’attaque de Nice le 14 juillet 2016, jour de notre fête Nationale, tout un symbole !

Alors que la menace n’a jamais été aussi forte partout en France, en Europe et dans le monde, nous devons résister et ne pas renoncer à ce que nous sommes, à nos valeurs, à notre idéal humaniste.

A cet instant, je veux exprimer notre compassion à toutes les victimes du terrorisme et à leurs familles.

Pour elles, pour nous, pour nos enfants nous ne devons pas renoncer !
Le faire, ce serait laisser gagner ces barbares ensanglantés, renoncer ce serait donner raison à ces sanguinaires endoctrinés.

Nous ne le pouvons pas et nous ne le ferons pas !

Il appartient donc à chacun d’entre nous de renforcer sa vigilance face à ce danger insaisissable et pourtant omniprésent, comme il appartient aux pouvoirs publics d’adapter les dispositifs pour une ville encore plus sûre.

C’est pourquoi, j’ai souhaité, et vous avez pu le voir dans le diaporama, mettre à l’honneur les agents de la Police Municipale qui quotidiennement 24h/24h, 7j/7j lors de la sortie des écoles, lors d’événements culturels ou sportifs, ou tout simplement à travers leurs patrouilles veillent à votre sécurité.

Pour ce faire, j’ai décidé en avril 2016 de renforcer les moyens dont ils disposent et de doter ces agents d’équipements technologiques innovants.

voeux maire 2017 six fours discours hommage police

Une ville sûre, c’est aussi ce que nous entreprenons afin de lutter contre le risque inondation avec en 2017 l’acquisition des terrains nécessaires à l’aménagement futur des bassins de rétention du ruisseau Vallat de Bouchou à proximité du chemin de la Forêt qui est inscrite au budget 2017 pour un montant de
1.220.000 €.

Si je ne craignais d’être trop long, je pourrais également vous parler d’une ville culturelle à travers le festival de la Collégiale ou le Pointù, d’une ville sportive avec les travaux réalisés au stade Fernand Sastre, ou encore d’une ville solidaire à travers les actions du CCAS, comme le forum pour l’emploi, le salon des seniors ou encore l’obtention par notre commune du label de l’UNICEF « ville amie des enfants. ».

Je veux ici vous dire la fierté qui est la mienne parce que cette distinction est la reconnaissance de la politique volontariste en faveur des jeunes Six-Fournais de 0 à 18 ans et qu’il serait bien long d’énumérer de l’augmentation du nombre de places en crèches, à la mise en œuvre des bourses d’aide à la formation, le développement des centres aérés , la création d’AJIR, la carte jeune, les Nouvelles Activités Périscolaires pour n’en citer que quelques-unes.

Tout ceci, Mesdames et Messieurs, nous pouvons l’accomplir grâce à une saine et rigoureuse gestion des deniers publics qui permet à Six-Fours de se maintenir parmi les villes les moins imposées et les moins endettées du département.

Ainsi, en 2016, la bonne santé financière de notre commune a permis la renégociation avantageuse d’un emprunt dit toxique qui aurait pu s’avérer à risque dans le temps et qui désormais est maîtrisé.

Pour autant, si nous devons rester ambitieux pour notre ville, il nous faut rester prudents quant aux finances puisque vous le savez, je vous en ai souvent fait part, l’État a eu durant la législature 2012/2017 une action historiquement hostile aux collectivités territoriales, aussi néfaste que dogmatique: baisse des dotations, transferts non compensés, dérives législatives, réglementaires et normatives, réformes coûteuses et le Gouvernement actuel ne nous laisse pas entrevoir l’avenir en rose.

Pour ma part, je souhaite que l’avenir politique de notre pays se voit en bleu républicain mais de tout cela je parlerai lors de la présentation de mes vœux parlementaires le samedi 14 janvier prochain à 11h00 au chapiteau de la mer à la Seyne.

Mesdames et Messieurs, tout ceci nous avons pu l’accomplir grâce au soutien de la communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée qui depuis près de 15 ans soutient toujours les projets de Six-Fours notamment en 2016 à travers l’attribution d’un fond de concours exceptionnel d’un million d’euros pour les travaux du stade SASTRE, j’en parlais tout à l’heure.

Si le bilan de l’action communautaire est globalement positif, il reste quelques points qui méritent une nette amélioration comme par exemple avec le réseau de bus Mistral qui semble ne pas connaître le chemin de Six-Fours !

Plus d’une heure de trajet aux heures de pointe entre la zone d’activités des Playes et la place de la Liberté à Toulon ! Force est de constater que si le réseau Mistral est le premier de France selon certaines études, il est bon dernier dans notre commune !

J’entends certains dire « Oui, Monsieur le Vice-président vous avez raison mais dois-je vous rappeler que l’offre de transport public était limitée à Six-Fours avant l’arrivée de TPM ».

C’est vrai mais je veux rappeler à ces technocrates que depuis l’arrivée de TPM, celle-ci perçoit de la part des entreprises de notre commune la taxe transport et que les Six-Fournais sont des contribuables communautaires comme les autres qui ont droit à une offre de transport étoffée et de qualité, voici le premier vœu que j’adresse publiquement à TPM ce soir.

Autre sujet d’inquiétude au niveau communautaire, les conséquences de la loi NOtre que je n’ai pas voté faut-il le rappeler et qui octroie aux structures supra-communales des pouvoirs exorbitants, contraignants les communes à de nouveaux transferts comme sur la compétence tourisme ou ordures ménagères.

Mes chers Amis, le transfert de l’assainissement, il y a quelques années, a démontré toutes les difficultés et les lenteurs qu’il y a lorsque la prise de décision est éloignée de l’ancrage local, toutes les difficultés qu’il y a à faire intervenir un fonctionnaire à Toulon, même d’astreinte, lors d’une rupture de canalisation sur la plage à Six-Fours alors que la réaction était instantanée quand le service était municipal.

Je reste donc perplexe et vigilant quant aux transferts à venir.

Perplexe et vigilant parce que si je me félicite de la gouvernance actuelle de TPM, sous la présidence d’Hubert FALCO, de son écoute bienveillante même lorsque nos échanges sont musclés, vous connaissez mon caractère, mais ce sont toujours des échanges respectueux de l’identité des communes pour cela merci mon cher Hubert !

Mais qu’en sera-t-il demain lorsque demain nous serons passés au statut de métropole ou que les équipes changeront?
Mesdames et Messieurs, la force des institutions communautaires ou métropolitaines vient de la richesse de nos différences, je fais donc le vœu qu’elles soient respectées.

Tout ceci, nous avons pu l’accomplir aussi grâce à des partenaires importants comme le Département et je salue ici la présence de Joseph MULE, mon premier adjoint, vice-président du conseil départemental et de Nathalie BICAIS, conseillère départementale, qui tous deux soutiennent les dossiers de notre commune.

Ainsi, l’année 2017 va enfin voir le démarrage des travaux de l’échangeur autoroutier d’Ollioules/Sanary ou encore la première tranche des travaux de l’avenue de la mer en fin d’année.

Enfin, tout ceci, nous avons pu l’accomplir également grâce à la Région dont la nouvelle majorité a enfin pris en compte les dossiers de Six-Fours, et qui nous a d’ores et déjà fait part de son soutien pour les travaux au théâtre Daudet, par exemple.

Merci à vous, chères Hélène RIGAL et Sandra TORRES, conseillères régionales, d’être là ce soir bien sûr, mais surtout de soutenir les demandes de Six-Fours, 6ème ville du Var.

Des engagements tenus, des projets avancés, des finances maîtrisées, voilà l’objectif qui est toujours le mien, invariablement, depuis la première heure où vous m’avez élu, mes chers Amis et que chaque jour, je demande à l’administration municipale de mettre en œuvre, je veux ici lui en témoigner ma gratitude.

Mesdames et Messieurs, parce que tout au long de l’année, j’ai le plaisir de vous rencontrer dans mon activité professionnelle, à travers mes différents mandats, sur les marchés, lors des manifestations, vous connaissez l’engagement qui est le mien pour cette ville dont on peut objectivement dire qu’elle s’est embellie depuis 1995 ;

Parce que depuis tout ce temps, vous et moi avons noué un lien fort de confiance et d’estime ;

Parce que j’ai partagé avec vous à travers mes éditoriaux dans le bulletin municipal, mes discours, lors de nos échanges, les enthousiasmes, les colères, les chagrins parfois, d’un maire qui a à cœur le bien-être de ses administrés ;

Permettez-moi de vous souhaiter, pour vous-même et ceux qui vous sont chers une belle et grande année 2017 !

Que 2017, soit pour chacune et chacun d’entre vous, l’année des avec

AVEC de la joie,
AVEC du plaisir
AVEC de la gaieté
AVEC de l’enthousiasme
AVEC de la réussite
AVEC du partage
AVEC des projets
AVEC des rêves
AVEC des rencontres
AVEC de l’espérance
AVEC des succès
AVEC du soleil

et surtout à vivre AVEC ceux que vous aimez

Bonne année à tous !