Sélectionner une page

Au début du mois de janvier, plusieurs centaines d’administrés sont venus à la rencontre du maire de la commune pour la traditionnelle cérémonie de voeux de la nouvelle année. L’occasion pour le premier magistrat, Jean-Sébastien Vialatte, de dresser le bilan des 365 derniers jours et d’annoncer ses nouvelles ambitions pour la ville en 2024. Nous l’avons rencontré à ce sujet.

 

Monsieur le Maire, vous venez de formuler vos voeux à la population pour la 29ème fois. Que vous inspire cette longévité ?

« La fidélité des Six-Fournais à mon égard m’émeut. Ils m’ont accordé leur confiance pendant si longtemps que cela m’oblige. Oui, cela m’oblige à agir chaque instant pour eux, pour leurs enfants et pour faire de Six-Fours la ville où il fait bon vivre. J’ai également une pensée pour ma famille qui m’offre un indéfectible soutien, même quand je suis accaparé par mon mandat et qu’ils doivent faire preuve de patience, pour leur courage à supporter la médisance ou la calomnie qui polluent parfois le débat public. Il est important de souligner également, que rien ne serait possible sans une équipe loyale soudée et déterminée. Je tiens donc à remercier également les élus qui oeuvrent au quotidien à mes côtés pour la ville. J’ai une pensée également pour Marc Armand et mon ami Alain Caillet, tous deux anciens élus qui nous ont quittés cette année.”

 

L’année 2023 a été très dense, d’importants chantiers ont été entrepris. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

« Effectivement, nous avons agi avec beaucoup de vigueur afin de préserver la qualité de vie des Six-Fournais. D’abord, il y a eu la rénovation complète du Parc de la Méditerranée afin de mieux répondre aux besoins des usagers mais aussi afin de s’accorder aux défis climatiques, avec notamment un jardin botanique consacré aux espèces méditerranéennes, ou encore, l’aménagement de jeux pour les enfants et d’un magnifique bowl, un des plus beaux de la région pour les amateurs de skate. Demain, comme à la Maison du Cygne ou à la Villa Simone, nous ferons du Parc de la Méditerranée, un remarquable joyau de la commune ! »

 

Un autre chantier a notamment beaucoup fait parler de lui, celui de l’île du Gaou

“Celui-ci nous a été, si je puis dire, imposé après le bref incendie qui s’y est déclaré le 30 juillet dernier. Si le feu a été rapidement maîtrisé grâce à la réactivité des agents municipaux et du gardien, je veux ici les en féliciter une nouvelle fois, il nous a aussi amené à entreprendre une nouvelle étape de préservation de cet espace remarquable. Après la suppression successive du camping qui occupait le site puis du parking, après le classement de la lagune en zone Natura 2000, nous avons poursuivi notre engagement après vous avoir associés à l’écriture de l’avenir de ce lieu par le biais d’un sondage. D’abord, en nettoyant la zone incendiée et en installant des ganivelles pour délimiter les espaces qui ont très rapidement permis la repousse de la végétation. Puis, en renonçant à l’organisation d’événements culturels ou sportifs importants d’aussi grande qualité qu’ils aient été. En 2024, nous poursuivrons notre démarche en plantant la zone incendiée et en aménageant l’esplanade centrale et les abords du restaurant. Non seulement le Gaou n’est pas détruit mais il est sauvegardé et embelli !”

 

D’autres travaux, moins conséquents mais tout aussi essentiels ont également été réalisés, notamment dans le domaine des sports et du patrimoine.

“Nous avons fait construire de nouveaux vestiaires pour le terrain synthétique du stade Baptiste et installé une aire de fitness et de cross-training près de la plage des Charmettes. En centre-ville, nous avons réaménagé l’aire de jeux du groupe Renaudel en la végétalisant. Dans les quartiers du Brusc, nous avons aussi été présents avec la requalification de la chaussée, la création d’une piste cyclable et la réalisation d’un aménagement paysager qui embellit la rue de la Citadelle. Aux Lônes, nous avons refait le square Marcel Pagnol et végétalisé les terre-pleins centraux du square Cesmat. Aux Playes, nous avons refait les voies du hameau Augias et créé une nouvelle voie, la rue Simone Veil, entre l’avenue de la Mer et l’avenue Kennedy, après concertation de la population. Pour la préservation du patrimoine, à la Chapelle Pépiole, nous avons rénové la toiture et le plancher de la sacristie. À la Collégiale Saint-Pierre, nous avons rénové l’éclairage. À la Villa Simone, c’est au magnifique pigeonnier que nous avons rendu toute sa splendeur.”

 

Puisqu’on parle de culture et de patrimoine, ne pouvons-nous pas dire que l’année 2023 est venue confirmer le succès de la vague classique ?

“L’édition 2023 a été un grand succès par sa fréquentation bien sûr mais aussi par l’accueil d’artistes exceptionnels comme la célébrissime mezzo Cécilia Bartoli ou encore ceux de la nouvelle génération comme l’extraordinaire pianiste Alexander Malofeev.”

 

Toujours dans le domaine de la culture, le six n’étoiles vient de célébrer ses dix années d’existence. C’est une création de la ville et il est très prisé par le public !

“En dix années, ce ne sont pas moins de 1 700 000 spectateurs qui ont fréquenté ce site et sont venus dans le centre-ville de Six-Fours. Ce sont autant de clients potentiels pour les commerces de proximité ! Ce succès, c’est aussi le résultat de la grande qualité de programmation de Noémie Dumas, sa directrice, et du travail de son équipe.”

 

En centre ville cette année, une autre création a aussi fait le bonheur des administrés : un centre de petites urgences.

“C’était une promesse. Aujourd’hui, 4 nouveaux médecins se sont installés sur la commune et nous sommes parvenus à ouvrir ce centre de petites urgences en face de la mairie qui, lui, compte 5 médecins et dont le succès répond au besoin de la population.”

 

Reste pour nous à aborder le thème de la sécurité. Quelles ont été les avancées dans ce domaine ?

“Pour que Six-Fours demeure une ville tranquille et sûre, nous avons consacré d’importants moyens afin de garantir la sécurité de nos administrés. D’abord, nous avons déménagé le service de la Police Municipale à la résidence Mistral dans des locaux beaucoup plus vastes. Nous avons recruté 4 agents supplémentaires portant l’effectif global, toutes catégories confondues, à 45 agents. Je tiens d’ailleurs à les féliciter pour leur engagement quotidien. De nouveaux recrutements auront lieu en 2024 parce que rien de tout ce que j’évoque depuis tout à l’heure ne serait possible si notre ville n’était pas aussi sûre ! En 2024, nos efforts se porteront également sur les équipements avec l’acquisition de pistolets à impulsions électriques et de deux motos de grosses cylindrées . Pour compléter ce dispositif quatre VTT dont deux électriques ont été rajoutés. Quant à la vidéoprotection, elle passera de 138 caméras à 152 cette année.”

 

Puisque nous abordons la nouvelle année, quels sont les prochains projets qui vont être réalisés en 2024 ?

“Dans le domaine des sports, deux courts de padel seront construits au complexe Baptiste et la salle du progrès sera restructurée avec la création d’une salle supplémentaire en mezzanine. Pour la culture, une bibliothèque en centre-ville verra le jour, alors que des études pour un auditorium et un Conservatoire métropolitain de danse à la Villa Simone seront lancés avec la Métropole Toulon Provence Méditerranée. En centre-ville, nous engagerons un important chantier de requalification de l’avenue Vincent Picareau sur la partie comprise entre la place des Poilus et la rue République. Au Brusc, la corniche du Cros sera également requalifiée, à la Coudoulière, l’avenue du lycée sera revue et végétalisée. Aux Lônes, le square des bains sera réaménagé. En haut du chemin des Faïsses, un pôle enfance verra prochainement le jour ! 2024 sera également l’année qui verra débuter les travaux de rénovation et d’aménagement de la Villa des Nuraghes et il y aura toujours plus de plantations d’arbres sur notre territoire !”

 

Monsieur le Maire, le mot de la fin ?

“Pour mettre en oeuvre tout ce que j’évoquais, nous avons des partenaires bien plus sérieux que l’Etat. Je souhaite les remercier et en premier rang la Métropole Toulon Provence Méditerranée, je remercie notamment son Président, mon ami Jean-Pierre Giran ainsi que le Conseil Départemental du Var et son Président Jean-Louis Masson. Bien sûr, je souhaite également remercier la Région Sud Provence Alpes Côtes d’Azur.”