Le service Archives

Le service Archives

La municipalité dispose d’un service des Archives, situé au 257 avenue Laennec à Six-Fours. Le public peut venir, sur place dans la salle de lecture, consulter la documentation de la Ville : cadastres depuis le 15ème siècle, registres de l’Etat-Civil (mariages, naissances, décès) depuis 1790, registres paroissiaux datant d’avant même la Révolution…

1400 mètres linéaires de fonds archivés

Le fonds de Six-Fours compte 1400 mètres linéaires de documents répertoriés selon une nomenclature spécifique dans une pièce réservée au personnel du service municipal. La température est maintenue entre 17 et 20 degrés, et le taux d’hygrométrie est surveillé et respecté, pour une meilleure conservation. Sur les bibliothèques, des registres reliés avec des couvertures en cuir, des pochettes et boîtes cartonnées. Une partie du fonds regroupe les archives des différents services de la commune (permis, bulletins de paie et dossiers du personnel, marchés…), et une autre partie recense les documents dits « anciens » restaurés ou non (registres paroissiaux…). Certains sont en parchemin, écrits à la plume, en provençal voire en latin, de vrais trésors patrimoniaux qui recèlent des anecdotes parfois !

Les Archives de Six-Fours comptent aussi un lecteur de microfilms pour visionner des documents numérisés, et également une belle collection de bulletins municipaux et revue de presse locale depuis les années 60 !

Comment consulter les archives de Six-Fours ?

Pour consulter des documents au sein du service des Archives municipales, il faut : être majeur, se munir d’une pièce d’identité, se présenter à l’accueil et s’enregistrer sur un registre dédié. Il est possible de demander à consulter 3 documents à la fois sur place, et de les photographier sans flash. Le bâtiment est ouvert au public du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 16h30.

« Chaque année nous devons procéder à la destruction de 50 à 80 mètres linéaires d’archives contemporaines des différents services municipaux. En effet, ces pièces produites ont un ‘délai d’utilité administrative’, et le traitement final sera ainsi la conservation ou l’élimination. Dans un souci de confidentialité et d’écologie nous faisons appel à une société qui ne procède pas au brûlage des documents mais utilise une technique qui les réduits en confettis pour permettre ensuite leur recyclage, dans la mesure du possible » nous explique Véronique Kayser, responsable des Archives municipales de Six-Fours. Les documents papier se préparent ainsi à une nouvelle vie sous une autre forme !