Logement

Logement

Dans le cadre de la loi SRU (solidarité et renouvellement urbains), le nombre de logements locatifs sociaux retenu sur le territoire de la commune est de 917 au 1er janvier 2004

195 logements correspondent aux foyers logements Louis Faraut, Frédéric Mistral et Lelièvre, conventionnés avec l’Etat. Les autres logements sont gérés par les organismes suivants :

1. Var Habitat

L’organisme Var Habitat dispose de 663 logements répartis dans plusieurs quartiers de Six-Fours : Antelme, La Cauquière, Reynier, Audibert, la Coudoulière, les Playes, le Brusc et le centre ville. Retrouvez dans ce tableau récapitulatif tous les logements six-fournais de Var Habitat :

logementsvarhabitat

2. Sociétés Anonymes d’HLM

Plusieurs sociétés anonymes d »HLM possèdent des logements à Six-Fours, répartis comme suit :

  • SFHE : Domaine du Fort : 45 logements
  • ERILIA : Le Parc des Tamaris – 261 avenue des Anciens Combattants d’Afrique du Nord : 76 logements individuels et collectifs PLA
  • Résidence Raphaël – 29 rue Vincent Picareau : 11 logements collectifs PLUS
  • Le clos des cigales – 9 à 116 rue des Campanules : 106 logements collectifs PLUS et PLS soit au total 193 logements
  • Logis Familial Varois : Village de Reynier : 15 logements
  • Société Richelieu : La Cauquière : 32 logements

3. Le logement social communal

Dans le cadre de sa politique de logement, la commune poursuit l’acquisition de logements à vocation sociale d’intégration.

Comment effectuer une demande de logement ?

Pour effectuer une demande de logement sociaux à Six-Fours, des permanences sont tenues au CCAS pour la réception des demandes de logement classiques, une fois par semaine, par un agent du CCAS. Ce dernier reçoit les demandeurs de logement et vérifie si les dossiers sont complets. Il fait une première analyse de la situation des personnes et, en fonction des situations, oriente les intéressés (SAHLM – 1% patronal – Préfecture – contingent social ou fonctionnaire…). Il informe sur la situation locale du logement.

Tous les dossiers déposés, avant d’être transmis à Var Habitat ou aux Sociétés Anonymes, sont enregistrés permettant  de connaître les principales caractéristiques des demandeurs de logement.

Par ailleurs, l’adjoint au Maire, l’adjoint au Directeur du CCAS ou le travailleur social reçoivent sur rendez-vous les personnes souhaitant exposer leur situation. Elles sont souvent orientées par les travailleurs sociaux de l’UTS, la mairie ou la police municipale.

La sous-location est plus adaptée à la situation des familles accueillies

Un contrat de sous-location est passé avec l’occupant et lui donne le statut de sous-locataire, assimilé à celui de locataire, qui lui permet de percevoir une aide au logement par la CAF (Caisse d’allocations familiales). Le CCAS a la possibilité de donner congé au sous-locataire à tout moment après le refus d’une offre de relogement définitif correspondant à ses besoins et ses possibilités.

Des ateliers logement sont organisés depuis 2002 afin de prendre connaissance des cas les plus difficiles, repérer les situations les plus urgentes et rechercher des solutions adaptées. Les deux travailleurs sociaux du CCAS y participent en qualité de conseillers techniques. Une des assistantes sociales est plus spécialement chargée des problèmes de logement. Elle reçoit les familles les plus en difficulté, effectue des visites à domicile et établit des enquêtes sociales afin de permettre à l’équipe de mieux appréhender les situations.

Quelques situations étant particulièrement difficiles et urgentes, des interventions sont faites auprès des services préfectoraux, qui ont pu ainsi aider à résoudre certaines d’entre elles.Enfin ce travailleur social assure, en liaison avec les assistantes sociales de l’UTS, un accompagnement des familles logées par la commune.