Sélectionner une page

Le mot du Maire

Le mot du Maire

Le mot du Maire – Avril 2021 

Au moment où j’écris cet édito, le centre de vaccinations éphémère installé à l’Espace Culturel André Malraux touche à sa fin et je tiens avant toutes choses à remercier très chaleureusement l’ensemble de celles et ceux qui ont oeuvré à sa réussite : médecins, infirmiers, les personnels de santé mais aussi les agents de la Ville, les bénévoles du CCFF…à tous un grand MERCI !

En seulement quelques jours, le centre a pu ouvrir grâce à la mobilisation de chacun, en particulier du Dr Stéphanie GUILLAUME, Adjointe au Maire déléguée à la santé publique, la solidarité et la proximité dont je salue l’engagement. Ainsi, ce sont 1900 doses de vaccins qui ont pu être faits à des
administrés répondants aux critères définis par l’État.

Dès à présent, j’ai de nouveau saisi les services de ce dernier afin que fort de la réussite de ce centre éphémère nous puissions poursuivre et accélérer la vaccination parce que je sais que vous êtes encore nombreux à souhaiter y avoir accès et surtout parce que je crois profondément que c’est une des clefs essentielle de notre sortie de la crise sanitaire que nous traversons depuis plus d’un an.

Pour autant, il nous faut continuer d’agir comme nous le faisons, notamment, auprès des étudiants qui subiraient des difficultés financières et qui peuvent désormais se rapprocher du CCAS afin d’obtenir une aide exceptionnelle ; continuer d’agir pour poursuivre l’embellissement de notre cadre de vie avec
« pêle-mêle » : le réaménagement du skatepark du bois de la Coudoulière, la requalification du parvis de l’ECAM, l’ouverture à la rentrée prochaine en centre-ville d’une maison de la jeunesse ou encore le début des travaux du futur groupe scolaire « Condorcet ».

Il y aurait bien d’autres projets à citer mais je veux rappeler que tout ceci n’est possible que grâce à la saine et rigoureuse gestion des deniers publics qui est la nôtre depuis tant d’années et qui malgré un contexte économique difficile, malgré aussi la baisse des dotations de l’État, permet de ne pas augmenter la part communale du taux de la taxe foncière à Six-Fours à 21,32 % !

Parce que je sais que certains vont être surpris en « épluchant » leurs feuilles d’impôts, je veux rappeler que, suite à une réforme, la part communale (21,32 %) et la part départementale (15,49%) de la taxe sur le foncier bâti désormais se cumulent à 36,81 % mais ce mécanisme ne change absolument rien pour le contribuable, je tenais à l’expliquer ici.

Vous connaissez l’engagement qui est le mien et celui de l’équipe municipale de maintenir Six-Fours parmi les communes les moins imposées et les moins endettées du Département à strate démographique équivalente parce que c’est aussi pour cela, que Six-Fours demeure la ville où il fait bon vivre !

Jean-Sébastien Vialatte
Maire de Six-Fours les Plages – Député honoraire
Président de la commission culture de la Métropole Toulon Provence Méditerranée