Des économies substantielles

Des économies substantielles

Impulsée par la municipalité, une politique de recherche de solutions alternatives à l’eau potable est menée pour assurer l’arrosage des 72 hectares d’espaces verts du patrimoine communal. Trois services de la commune, le Développement Durable, la Régie des eaux et le service Environnement travaillent conjointement afin de trouver des solutions durables et plus économes. Ainsi, la réhabilitation d’anciens puits, la création de nouveaux forages, l’unité de dessalement, le retraitement de l’eau de la piscine, la récupération des eaux de ruissellement et dans un futur proche la récupération des eaux usées des vestiaires du palais des sports de la Coudoulière sont autant de solutions mises en œuvre pour générer des économies substantielles et préserver la ressource. Ces efforts, entamés en 2006, se poursuivent encore aujourd’hui.

L’objectif est de mailler le territoire communal par un réseau d’eau brute reliant les puits, les cuves de stockage et l’unité de dessalement aux différents sites d’arrosage communaux. Ainsi, lors de nouveaux travaux sur les réseaux d’eau et l’assainissement, un réseau d’eau brute est systématiquement créé pour canaliser cette eau disponible.

Pour exemple, pas moins de 565 m3 de stockage sur trois sites (Parc de la Méditerranée, Stade Baptiste et la Maison du Cygne) d’eau brute sont disponibles et utilisables en saison estivale pour l’arrosage de ceux-ci.